Quelle est la différence entre un vin bio, un vin biodynamique et un vin naturel ?

Pas facile de s’y retrouver …. Alors voici quelques explications.

VIN BIO     

Agriculture biologique

Avant l’année 2012, les vins bio étaient uniquement  issus de l’agriculture biologique. Seul le raisin était bio et les techniques de vinification n’étaient pas soumises à une règlementation différente des autres vins.

Vin bio   

A partir de  2012, une nouvelle règlementation européenne visant à faire évoluer la notion de bio dans les vins est entrée en vigueur. Cette réglementation impose désormais un cahier des charges biologique à toute la chaîne du vin : agriculture + vinification.

Dans les vignes

– les produits chimiques utilisés comme les herbicides et les pesticides sont interdits

– les traitements à base de soufre et de cuivre sont autorisés.

Vinification

  les intrants œnologiques (produits utilisés dans l’élaboration du vin) sont limités

– les niveaux de sulfites sont plus limités qu’en vinification conventionnelle (voir tableau en fin de page)

Vin Biodynamique          

La biodynamie considère que la nature est actuellement tellement dégradée qu’elle n’est plus capable de se guérir elle-même et qu’il est nécessaire de redonner au sol sa vitalité féconde indispensable à la santé des plantes, des animaux et des hommes grâce à des procédés  thérapeutiques.

C’est une viticulture respectueuse qui vise plus à rééquilibrer et revitaliser la vigne, qu’à la soigner en cas de maladie.

Dans les vignes

La viticulture biodynamique utilise des préparations d’origine naturelle qui proviennent de matières végétales, animales et minérales transformées :
Le compost de bouse MT soutient et renforce le processus de décomposition de la terre.

La préparation 500 (bouse de corne) agit sur la plante  renforce la vie souterraine.

La préparation 501 (silice de corne) aide au développement des feuilles, à l’équilibre de la fleur et à l’énergie nécessaire à une bonne et belle fructification.

En favorisant une plus grande biodiversité des sols et en renforçant la santé des plantes, la biodynamie est une agriculture durable par excellence.

Calendrier lunaire

La biodynamie se base sur un calendrier lunaire qui selon le positionnement de la lune avec les autres astres va déterminer des jours favorables pour effectuer certaines taches.

Ces jours favorables sont répartis en quatre catégories et favorisent des cycles de développement différents en fonction des soins apportés :

– En jours feuilles : développement végétatif

– En jours fruits : croissance du fruit

– En jours racine : activité racinaire

– En jours fleurs : florescence

Vinification

La vinification tient compte également du calendrier lunaire, et certaines étapes (soutirage, filtration, mise en bouteille) se font pendant les jours favorables.

Tout comme pour le vin bio, l’élaboration du vin biodynamique impose :

– des intrants œnologiques limités

– des niveaux de sulfites encore plus restreints qu’en vinification bio (voir tableau en fin de page)

2 organismes de contrôle encadrent cette pratique :

– DEMETER : encadre toutes les filières agricoles biodynamiques

– BIODYVIN : encadre seulement la filière viticole biodynamique. Il tend vers une suppression totale des intrants œnologiques

Le savez-vous ?

Le meilleur vin de Bourgogne et l’un des meilleurs vins au monde, le domaine de LA ROMANEE CONTI est en biodynamie.

 VIN NATUREL ou VIN NATURE   

Un vin naturel ou vin nature est un vin qui n’a pas connu de modification volontaire de la constitution originelle du raisin.

Pour la plupart des consommateurs, un vin nature est  un vin sans sulfites.

Alors, petit rappel sur ce que sont les sulfites et quels sont  leurs champs d’application.

Les sulfites sont des composés chimiques qui ont un rôle d’antioxydants, ce sont donc des conservateurs. Ils sont utilisés aussi bien dans la conservation des aliments (fruits, légumes, poissons, fruits de mer …) que dans l’élaboration d’un vin. Ils peuvent être utilisés au cours  des différentes étapes de la vinification. Ils ont aussi une action antiseptique et permettent de stabiliser un vin avant sa commercialisation.

Le vin naturel ou vin nature n’a pas aujourd’hui de règlementation officielle. C’est une association de vignerons « AVN » Association des Vins Naturels qui a défini un cahier des charges spécifique à cette démarche :

– Respect obligatoire d’une démarche en agriculture biologique ou biodynamique, labellisée ou certifiée.
– Vendanges manuelles

– Aucun intrant œnologique
– Utilisation seulement des levures indigènes (levures présentes naturellement dans le vignoble et la cave)
techniques de vinification douces et respectueuses de l’environnement.
– Pas ou peu d’ajout de sulfites

Une autre association « Les Vins S.A.I.N.S » qui signifie Sans Aucun Intrant Ni Sulfite pousse le bouchon encore plus loin et impose 0 sulfites ajoutés. Seuls les sulfites naturels de la vigne sont autorisés.

Teneur en sulfites autorisés

Pour finir, on peut dresser le constat suivant :

plus on respecte la nature, l’environnement, le sol, la vigne, les propriétés originelles du raisin, plus les vins développeront des caractéristiques de pureté, de précision, de fraîcheur, d’élégance, de digestibilité, d’expression du terroir et du cépage.

Merci à tous ces vignerons passionnés qui se donnent tant de mal.